P1290001 P1290005 P1290004P1290006P1290008

P1290009 P1290026

P1290020 P1290010P1290012 P1290028 P1290016

 P1290003 P1290010

Les images sont agrandies si on clique dessus

Les étapes sont un peu dans le désordre, mais voici encore un extrait du journal de bord:

En fin de journée, nous arrivons au Parc de Manatee Springs... Bonheur, le soleil n'est pas encore couché... et tant qu'il fait jour il est permis de se baigner dans les sources... Donc on va repérer notre place, on enfile les calosses et on file vers la source... On est dans une foret de grands arbres, des chênes et d'autres que je ne sais pas idenfier...il n'y a personne... d'immenses arbres et pleins de petits écureils gris très affairés, complètement speeds mais pas farouches du tout (on leur trouve une ressemblance frappante avec l'écureuil d'âge de glace...) 

On arrive d'abord a un trou d'eau qui est en fait l'une des entrées  d'un des plus grands et plus long réseaux de grottes, souterraines et subaquatiques d'Amérique du nord, alimentées par les souces... ça ressemble à un étang d'eau claire couvert de toutes petites plantes aquatiques vert tendre...mais c'est un syphon, il n'est pas permis de s'y baigner, alors nous continuons notre exploration, même si nous présentons que nous allons  servir de hors-d'oeuvre aux moustiques... 

La source principale est là... Au milieu des grands arbres qui se refletent dans une eau absolument cristaline ... Les couleurs vont du bleu profond au vert emeraude... Personne en vue, on se dit qu'elle doit être glacée puisqu'il n'y a personne... 22° dit Alain...  Un endroit paradisiaque... vraiment... et ici plus d'alligators... On se baigne, toujours pas un chat à l'horizon... Le soleil se couche. Va falloir se bouger si on veut pas être dévoré par les moustiques qui sont comment beaucoup de choses ici, taille XXL ! Eviter aussi de nager sous les branches dans lesquelles lézardent des serpents d'eau de belle taille (brown water snake) Pas du tout envie de m'en reprendre un dans les cheveux... 

Ce genre de baignoire, on n'en sort à contrecoeur qu'à la nuit tombée ou quand vraiment on grelotte pour de vrai. L'eau a beau être bonne faut pas exagerer. Retour au camper; au menu ce soir, steack de porc avec epices Cajun et des épis de mais grillés. Comme les plus petits emballages de viande nous font facilement deux repas, parfois meme 3, Alain fait griller les 4 tranches et j'en garde 2 pour le lendemain. (et pour moi, il ont du croiser les poulets avec des autruches, à voir la taille des poitrines, et je suis sure que c'était pas de la dinde... deux blancs de poulet m'ont permis de préparer 4 repas !)

Surprise.... la nuit est tombée, nous mangeons dans la pénombre, des craquements dans l'ombres.... Dans la lumière improbable du camper, une, puis deux biches, tout près de nous dans la nuit.... venues du trou d'eau qui se trouve à 10 m de notre véhicule...

des petites étincelles scintillent un peu partout et se déplacent dans les buissons, il y a des dizaines... des centaines, minuscules, produisant une petite lumière verdatre... (qui a surment inspiré à W.Disney la fée clochette...) venue du trou d'eau tout proche elles nous entourent dans la nuit, volent autour de nous en faisant un petit crépitement.... A 11 heures, elles retournent vers la source et il ne reste plus que la lumière de la lune et des étoiles à travers les branches au dessus de nos têtes.